Qu’est ce que le chamanisme? 

 

Le chamanisme est certainement la plus vieille pratique spirituelle du monde. Elle permet de partir à la recherche de soi, de la guérison et de toucher le sens de notre vie ici et de celui de l’Univers. Cette pratique autrefois fermée à une petit groupe d’initiés, qui se transmettait filialement ou par les Esprits s’ouvre de plus en plus à nous avec les changements énergétiques de la Terre et son appel à prendre soin d’elle et de nous-mêmes.

 

 

Quel est mon cheminement ?  

 

J’ai touché au chamanisme durant la fin de mon Master en sciences humaines en archéologie et anthropologie. A cette époque, j’étais moi-même dans une démarche plutôt rationnelle bien qu’ouverte à la spiritualité. J’ai acheté un livre qui apprenait à partir en voyage chamanique seul et j’ai décidé de tenter l’expérience toute seule dans ma chambre.  J’ai découvert alors un monde extraordinaire avec des couleurs magnifiques qui ne pouvait en aucun cas sortir de mon imaginaire. Je suis alors obligée d’admettre que quelque chose me dépasse. L’expérience me laisse sans voix et il me faudra attendre un an avant de m’y remettre.

 

picto1

 

Quand je me lance dans l’aventure de l’hypnose, je reprends le chamanisme doucement pour ma pratique personnelle et cela ressemble plus à du voyage méditatif. Mais l’Univers ne compte pas me laisser dans ce état superficiel et me fait rencontrer des situations et des personnes avec qui je développe et retrouve des capacités extrasensorielles. Je découvre alors entre autre le soin par le chant, le langage des Esprits ainsi que la possibilité de les incorporer. Je m’entends alors chanter comme les amérindiens et parler un langage mongol, savant mélange de mes vies antérieures.

 

picto1

 

On commence alors à me demander de tourner ma pratique vers la collectivité, ce que je fais. Sur cette nouvelle voie, arrive le moment d’un rite initiatique assez costaud qui me change à jamais et que tout apprenti chaman doit vivre pour devenir chaman complètement.

 

picto1

 

Je n’ai jamais voulu orienter ma pratique chamanique vers une religion ou une philosophie précise du monde car pour moi cela ferme la porte à découvrir d’autres sensibilités. Toutefois, la vie m’a dirigée vers le chamanisme amérindien qui coule en moi depuis toujours. Pour cela, il m’a mis au contact des sept plumes de l’Aigle (enseignements de Luis Ansa – retranscrit par Henri Gougaud). Je me rends compte très vite que j’ai acquis tous ces préceptes par moi-même par ma propre pratique  du chamanisme.

picto1

 

Je suis ouverte aussi à l’énergie de nos terres bien évidemment avec l’énergie celtique. Ma pratique est donc avant tout une ouverture aux mélanges et à la découverte plus qu’au respect d’une tradition qui peut là aussi figer et enfermer.

 

picto1

 

Je n’ai jamais décidé de devenir chaman. Cette voie est venue à moi malgré moi. Ça n’a pas été tous les jours une partie de plaisir et le doute et le découragement ont souvent été sur ma route durant mon apprentissage. C’est une voie puissante qui exige de se guérir soi-même en profondeur pour ensuite aider les autres. Le chaman passe par sa propre mort rituelle, appelée la petite mort, qui lui permettra ensuite de se réunifier et d’être compassion et amour complet pour l’autre, sans le juger ou le brusquer. Pour l’aider à cheminer à son rythme et acquérir sa propre vérité. Ainsi au bout de 8 ans de pratique, j’ai été ordonnée selon ma mission de vie, chamane du Phénix. Celle qui aide les personnes à renaître à elle-même.

 

picto1

 

Le chaman n’impose aucun dogme et accompagne l’autre comme il est. Il est le guide, le pilier d’un moment dans une vie, rien de plus. Son envie profonde est de permettre à ce monde de devenir autonome. Il ne garde pas ses savoirs pour prendre le pouvoir sur les autres. S’il peut les partager, il le fera pour que cette humanité évolue. Il enseigne, il transmet, il voit la Lumière qui dort en chacun. Il n’a plus peur de l’extérieur car sa quête de guérison l’a obligé à la supprimer. Son ego est à sa juste place. Il sait que l’Amour et la foi en l’autre finit par tout résoudre. Il sait se protéger de lui-même et se positionner fermement si c’est nécessaire pour son bien-être ou celui de la communauté.

 

 

 

682a820b3d2d3e9321d520e5de6cc306000000000000000000000000000000